Durant ce Salon, les conseils permettent de précieux reculs et de confronter les solutions de différents interlocuteurs. Et dans ce registre, Gaëlle Maslard (Cybel Extension) tire son épingle du jeu. « Il faut se méfier des réponses automatiques. Chaque professionnel doit d’abord écouter les besoins des clients, leur poser tout un tas de questions sur leur mode de vie pour une offre qui répond à leurs attentes ». A ce mode opératoire, elle ajoute un argument qui efface les aléas propres aux métiers du bâtiment : « Sur les chantiers que je supervise, il n’y a pas seulement la garantie décennale sur tous les corps d’état. Je m’engage sur un prix et surtout un délai de chantier », explique-t-elle. « Tous les risques sont pour nous, pas pour le client ». Un concept qui répond au postulat de nombreuses familles.